En ce mois de Juin 2018, nous avons eu la chance de faire une super sortie Canyoning dans le Pulischellu. Initialement prévue dans la minérale Vacca. Mais annulée car la météo de ce début juin rendait à cette belle rivière ses aspects de torrent démentiels.

Le Pulischellu

En effet les fortes précipitations, journalière, ont inéluctablement fait monté les eaux. Les falaises abruptes de la cette rivière se sont donc transformés en cascades. Rendant les eaux habituellement calmes en dévidoir de barrage. Le risque étant trop important nous décidâmes de nous retrancher sur le Canyon du Pulischellu.

L’alternative du Pulischellu en version « longue » semblait la meilleur option. Effectivement la variante haute du Pulischellu offre quelques obstacles supplémentaire, allongeant ainsi la durée totale de l’activité. D’autant que la météo de ce jour semblait menaçante, mais la sortie prévue de longue date, avec ce groupe d’entreprise, ne pouvait plus se repousser.

Le Canyoning

Nous voila donc sur le Parking du Pulischellu avec notre groupe de 30. Nos trois moniteurs diplômés donnent les premières indications, distribuent le matériel et les combinaisons. Quelque un sont encore dans la brume matinale mais profitent d’un café chaud et de quelques croissants.

C’est maintenant l’heure de partir vers les méandres frais du torrent. La marche d’approche initiale de 20 minutes sera tout de même allongée d’autant. Nous partirons de plus haut. Nous voila dons dans le lit de la rivière une 40ène de minutes après avoir quitté le point de rendez vous.

Le temps est clément pour le moment car les nuages nous cachent pas moment le soleil. Nous attaquons alors notre descente du Canyon. Les premiers sauts et rappels mettent à l’épreuve les plus fébriles, mais le groupe d’entreprise en solidaire et les moins agiles sont soutenus pas les plus adroits.

Après déjà 2h00 de descente nous prenons le temps de nous reposer et de manger un petit quelque chose, nous n’en somme que à 1/3 de notre parcours. Le temps gronde et le pluie se met a fondre sur nous. Les parois verticales de  granites se transforment en torrents. Déversant des litres et des litres de pluie dans le Pulischellu.

Nous reprenons notre descente, histoire de ne pas finir dans la crue. Les obstacles s’enchaînent dans la bonne humeur, le groupe est particulièrement attentif et performant. Deux heures plus tard nous arrivons au dernier obstacle, la crue est presque sur nous et les eau monte encore.

Le Bilan

Nous finissons le dernier toboggan et retournons aux véhicules. Un petit quart d’heure après le Pulischellu était en crue et le dernier obstacle ne pouvait plus êtres franchis dans des conditions de sécurité optimale. C’est un grand plaisir que nous avons éprouvé tout à long de cette journée pleine de rebondissement. Fier d’avoir emmené ce groupe de cohésion d’entreprise tres performant dans une sortie Canyoning unique et sauvage.

 

Partager
Previous reading
I Ziteddi ? Et pour les « pitchounes » alors ? Aire de Jeu de 2 à 6 Ans
Next reading
La Purcaraccia du mois d’Avril